← Retour

Révolution Écologique pour le Vivant Pays de la Loire

Nous, adhérent.es et sympathisant.es de la REV – Pays de la Loire portons et défendons l’idée d’un monde sans frontière pour des coopérations tant locales qu’internationales.

Pour ces raisons, nous condamnons fermement la création d’un CRA (Centre de Rétention Administrative) à Nantes.

Ce mode de gestion des flux migratoires relève de procédés injustes et indignes. En effet, les CRA ne sont rien moins que des prisons dans lesquelles sont enfermées des personnes, sur simple décision administrative.
Cette approche purement comptable et de façon générale répressive va à l’encontre de tous les grands principes d’Humanité, de Solidarité et de Progrès.

Au-delà de son indignité et de son inhumanité, cette politique s’avère être une véritable gabegie. De fait, les politiques migratoires, répressives coûtent toujours plus cher que les politiques d’accueil et/ou d’accompagnement. A titre d’exemple: la prise en charge d’une expulsion forcée peut s’élever à 14000 euros, tandis que le coût de l’aide au retour volontaire s’élève à un maximum de 4000 euros (données Cimade).
De même, sur le plan économique, les derniers rapports de l’OCDE démontrent la contribution positive des populations immigrées dans l’hexagone, tandis qu’à l’échelle de l’Europe leur incidence est neutre.
Ces mêmes rapports démontrent également qu’une meilleure intégration permettrait à ces populations une contribution encore plus importante (données OCDE 2018).

En tout état de cause, l’accueil bienveillant, digne et humain reste toujours un
apport positif pour les pays, régions et villes accueillantes.

Une terre, un seul peuple, liberté de circulation pour tous.tes !

← Retour

Atelier de français de Nantes
Les Amoureux au ban public Nantes
Patron.ne.s Solidaires
Révolution Écologique pour le Vivant Pays de la Loire
UDB Loire-Atlantique